En clinique

Dominic met les jeunes à l’aise et minimise les réactions de défense.

Dominic dépiste les problèmes intériorisés souvent au second plan derrière les problèmes de comportement et met en évidence de nombreux autres aspects cliniques.

En milieu scolaire

Une santé mentale problématique s’accompagne souvent de faibles performances au plan académique.

Personne ne veut étiqueter les jeunes, mais il ne faut pas ignorer la santé mentale.

L’école occupe un rôle central dans l’organisation des soins de santé mentale des jeunes.

En recherche

Dominic permet le recueil de données standardisées dès l’âge de 6 ans.
Il réduit la désirabilité sociale.
Facile, rapide, et simple, il réduit les coûts de l’évaluation et élimine les erreurs
Les données sont facilement exportées vers les programmes statistiques.

En santé publique

Le « fardeau global » des problèmes de santé mentale, le début de plus de la moitié des maladies mentales avant 14 ans, leur stabilité et leur prévalence chez les jeunes rendent difficile une amélioration de la situation sans une approche populationnelle systématique.

Pour l’enseignement

Beaucoup de professionnels qui travaillent avec les jeunes prennent les problèmes de santé mentale pour des problèmes éducatifs, ce qui génère des interventions punitives.

Les images qui illustrent Dominic demeurent présentes à l’esprit et aident à reconnaître les problèmes émotionnels et comportementaux des jeunes.