View detail

Avantages éthiques

Dominic ne pose aucune question directe, ni ne porte aucun jugement.  Des situations positives sont mêlées aux symptômes ce qui évite de bombarder le jeune avec des images négatives.

Dominic respecte les limites cognitives des jeunes.  Il n’évalue ni la fréquence, ni la durée des symptômes, ni la détresse ou la perturbation qu’ils entraînent, car les jeunes ne sont pas capables d’estimer ces éléments des critères du DSM et de la CIM.  Il respecte également la durée pendant laquelle les jeunes peuvent se concentrer.

Avantages scientifiques

Les études de validation montrent qu’il est possible de recueillir des données standardisées dès l’âge de 6 ans avec Dominic.

La plupart des travaux sur la santé mentale des enfants d’âge primaire se fient aux données recueillies auprès des parents et des enseignants.  Ces données minimisent les problèmes de dépression et d’anxiété et sont faussées par le manque d’objectivité des adultes.  Lorsque Dominic est utilisé, aucune interprétation par un adulte ne biaise les données.
L’utilisation du Dominic supprime toute intervention entre les réactions des jeunes et le résultat final.  L’information n’est pas influencée par la relation du jeune avec l’évaluateur(trice).
Dominic réduit la désirabilité sociale.  Les enfants comme les adultes ont moins tendance à donner des réponses socialement désirables à un ordinateur qu’à une autre personne.
Aucune question ne peut être omise et l’information recueillie est automatiquement enregistrée, éliminant les erreurs.

Avantages budgétaires

Facile, rapide, et simple, Dominic exige peu d’entraînement des interviewers.  Son administration en groupe réduit sensiblement les coûts de l’évaluation.
Les données sont exportées en format CSV, ce qui facilite leur importation dans les programmes statistiques.